367 707 visites 12 visiteurs

Jérémi Pirani de Massy à l'équipe d'Italie ?

27 mars 2018 - 17:30

Jérémi Pirani est un pur produit de la formation massicoise. Il est arrivé au club à 15 ans et a gravit tous les échelons avant de devenir joueur professionnel cette saison lors de la montée en Lidl Starligue à 23 ans. Petit zoom sur l'ailier fantasque du MEHB

 

Jérémi raconte-nous ta première saison en tant que joueur professionnel en Lidl Starligue :

"J'essaye de savourer un maximum cette saison. Pour un jeune issu de la formation c'est un privilège d'évoluer dans la meilleure division française avec son club de cœur. Le handball c'est ma passion, j'ai toujours lié le travail et le plaisir. Maintenant j'ai la chance de pouvoir en faire mon métier.

Mon intégration dans le groupe professionnel s'est faite progressivement sur les trois dernières années. J'alternais entre l'équipe réserve en N2 et les pros. L'an dernier j'étais encore étudiant et je venais sur mes pauses déjeuner pour m'entraîner.

Cette année je fais partie intégrante de l'équipe, je partage le temps de jeu avec Junior Réault. Pour devenir professionnel j'ai beaucoup travaillé, c'est une vraie récompense.

Les anciens du club (Etienne Lamy, Johann Caron, Junior Réault et Hugues Alaimo) m'ont beaucoup aidé pour mieux comprendre les exigences du haut niveau."

Contre Chambéry tu signes une prestation remarquée avec 13 buts, tu traverses une période plus compliquée actuellement ? 

"J'ai réussi mon début de saison. J'ai réalisé une grosse performance contre Chambéry, je me dis que je suis donc capable d'évoluer à ce niveau. 

Depuis quelque temps je suis moins performant. Je pense que j'ai eu du mal à me remettre de ma blessure à l'épaule contractée contre Montpellier en novembre dernier".

 Auteur de 42 buts cette saison, tes prestations ont attiré l'attention du sélectionneur de l'équipe d'Italie ?

"En fait j'ai contacté la sélection il y a 2 ans quand je jouais majoritairement en N2 et que je faisais quelques apparitions en Proligue (ancienne Pro-D2). Le sélectionneur de l'époque préférait naturaliser des joueurs issus de l'Europe de l'Est. Cette année le sélectionneur a changé et mon profil l'intéresse. Il est venu me voir contre Montpellier il y a deux semaines pour me superviser.

C'est mon grand père qui est natif d'Italie, actuellement je suis en attente des papiers pour avoir la double nationalité. J'espère que tous les détails pourront se régler sur cette fin de saison et un jour faire partie de cette sélection nationale".

Recentrons-nous sur ton quotidien et tes préoccupations actuelles en club, comment voit-on le match de demain à Cesson ? 

"Ce match est hyper important, surtout au vu de nos résultats. Nous sommes dans une position défavorable. Malgré tout le maintien est encore possible si on s'impose. On a les capacités, les qualités et l'envie de revenir avec la victoire. 

Au match aller on arrache le nul (21-21)  mais on avait été devant au tableau d'affichage en début de deuxième période. Maintenant on sait que Cesson est solide à domicile mais je reste persuadé qu'on est capable de réaliser l'exploit en s'imposant là-bas".

Le MEHB traverse une période compliquée avec deux défaites contre Tremblay et Ivry, des équipes qui semblaient à notre portée ? 

"C'est sûr qu'à la fin du match on est déçu de nos prestations surtout devant notre public. Maintenant tant que mathématiquement ce n'est pas fini on va se battre et on va se donner les moyens de mériter le maintien en Lidl Starligue".

 

 

Commentaires

INSTAGRAM