396 281 visites 6 visiteurs

Une finale pour le maintien en Lidl Starligue

2 mai 2018 - 10:40

Ce soir l’avant-dernier contre la lanterne rouge… Malheur au vaincu ! L’équipe qui s’inclinera aura un pied et quatre orteils en Proligue, à l’étage inférieur. 

« Massy est une équipe qui défend pas mal. Qui enchaîne bien défenses et montées de balle. On se souvient du match aller… Tout est lié, aussi, à la performance de son gardien de but. Samir Bellahcene, dans les cages est assez performant, assez régulier, quel que soit le résultat de son équipe, quel que soit l'adversaire. Et puis, la base arrière, entre Mirko Herceg et Ibrahima Sall, entre expérience et puissance, il va falloir se méfier. On savait que cela se jouerait dans les cinq derniers matches. On y est, maintenant. Dans les têtes, on sera prêt au coup d'envoi » affirme Fabien Courtial

« Tout reste possible au classement, mais il est vrai que l'on commence à se projeter, aujourd'hui, vers la relégation. On voudra gagner à Saran, pour une question d'orgueil, d'honneur et de fierté. Et puis, en cas d'un éventuel repêchage, il vaudra mieux terminer à la 13e place qu'à la 14e. Que se passera-t-il, au niveau du cahier des charges, si Pontault-Combault ou Dijon venaient à s'extraire des play-offs de la Proligue ? On ne sait pas… En cas de défaite à Saran, ce sera terminé pour nous. Voici pourquoi on se déplacera avec un état d'esprit conquérant » affirme Tarik Hayatoune.

Finale ou pas, ce soir, à la halle du Bois-Joly, pour le Saran HB face à Massy ? Difficile à dire, tant la fin du championnat de Lidl Starligue (Division 1) peut réserver bien des surprises et, côté saranais, ce n'est pas le point du match nul miraculeux (27-27), arraché il y a quinze jours à Saint-Raphaël, qui viendra prouver le contraire.

Dans la même veine…

Battre Massy et puis croiser les doigts… En espérant qu'Ivry, à domicile, viendra, dans le même temps, prendre la mesure de Tremblay. Ce serait là un scénario idéal qui relancerait totalement les banlieusards orléanais dans la course au maintien, eux qui étaient totalement au fond du trou, il y a encore deux semaines. 
Le match nul à Saint-Raphaël a-t-il constitué le déclic tant attendu depuis décembre et la victoire à domicile face à Chambéry ? « Il a permis au groupe de rebondir tout de suite, après sa désillusion contre Ivry », répond Fabien Courtial, le coach saranais. « Il a redonné de la confiance à chacun et montré que nous étions capables de ne pas lâcher », ajoute-t-il. Ce soir, il s'agira de s'inscrire dans la même veine, face à un adversaire, lanterne rouge, vainqueur au match aller, 25-23. Une formation massicoise « combative, avec des valeurs », à même de se procurer « beaucoup de munitions » sur les grands espaces. Massy veillera à « rentabiliser » son jeu d'attaque, confirme Tarik Hayatoune, son entraîneur. L'idée, aussi, sera de ne pas laisser à Saran « des cartouches faciles », en plein cœur de la bataille…

"On appréhende un peu cette rencontre"

« On peut compter sur cette équipe de Massy pour ne pas désarmer. On appréhende un peu cette rencontre », renchérit Fabien Courtial. Lui et ses hommes ont tenté de préparer la rencontre avec un certain « détachement », pour ne pas se mettre une pression inutile. Pour ne surtout pas jouer le match avant l'heure…

Ce Saran - Massy sera un point de passage obligé pour rester au sein de l'élite. Et, pour en revenir au début de ce propos, c'est une finale qui ne veut pas dire son nom…

 Retrouvez l'article complet de Laurent Coursimault ici : https://www.larep.fr/saran/sports/handball/2018/05/02/saran-battre-massy-et-croiser-les-doigts_12833749.html#refresh 

Commentaires